Climate Friday : se passer d’Amazon mode d’emploi

L’an dernier, les Français ont acheté 2 millions de produits sur le site d’Amazon en une seule journée, lors du Black Friday. Si bien que Jeff Bezos, fondateur de l’entreprise, trône en tête des plus grosses fortunes du monde. Avec les 16% d’Amazon qu’il détient, sa fortune est estimée à 116 milliards de dollars. Une fortune faite en incitant les gens à consommer toujours plus…

De fait, commander un truc sur Amazon, c’est simple comme “J’ai pas le temps d’aller dans une vraie boutique où ils n’auront probablement pas exactement ce que je veux, achetons ça sur Amazon. Suivi, après une petite errance sur le fil de consommation et des produits proposés en ligne (« Vous avez acheté ceci ? Nos autres clients ont aussi acheté cela »), de : « tiens c’est sympa ce truc, c’est pas cher, allez je l’achète aussi et ça arrivera direct à la maison. » Et voilà comment de nombreuses personnes (il fallait bien des gens pour les acheter, ces 2 millions de produits vendus en une seule journée l’an dernier) se retrouvent avec des tas de gadgets à peu près inutiles achetés sur un coup de tête en pensant faire des économies…

L’an dernier, Jeff Bezos a avoué l’an dernier « ne pas savoir quoi faire de sa fortune ». On lui suggèrerait bien de faire un peu moins fortune en respectant un peu plus les hommes et la terre, mais apparemment, cela demande trop d’imagination… Alors en attendant que Jeff réfléchisse à l’impact positif qu’il pourrait avoir sur le devenir de notre Terre Mère, au lieu de réfléchir à comment il pourrait se faire encore plus d’argent en poussant à la surconsommation, nous nous passons d’Amazon.
Certes, c’est moins simple que de faire avec, mais ce n’est pas non plus si compliqué (on faisait sans avant, rappelez-vous), et c’est beaucoup plus raccord avec les enjeux de notre triste époque. Cela demande juste de passer entre les mailles des injonctions à surconsommer. Et d’utiliser les formidables moyens mis à notre disposition à cette époque où Internet nous facilite la vie :

Lorsque vous recherchez un objet, commencez par écumer les plateformes de dons. Vous avez l’embarras du choix, à commencer par ces quelques solutions simples :

  • Donnons.org : vous pouvez par exemple trouver sur le site (liste absolument pas exhaustive !) : meubles, accessoires pour animaux, jeux vidéos, vaisselles, vêtements, accessoires de puériculture, électroménagers, électroniques, outils de bricolage, plantes et fleurs, compost… Vous trouverez de tout !
  • A la recherche d’un aspirateur ? d’un vélo ? d’un pantalon ? Pourquoi ne pas jeter un coup d’oeil sur Geev ? L’application met en relation d’une part des Geevers qui souhaitent donner des objets qu’ils n’utilisent plus, et des citoyens potentiellement intéressés, prêts à les adopter. Grâce à un système de géolocalisation, il vous est possible de dénicher des trésors qui se cachent près de chez vous, où que vous soyez en France.
  • consoRecup, imaginée par le média consoGlobe, est une plateforme de don et de récupe qui vous permet de donner et de dénicher de bonnes affaires proches de chez vous. Livres, jeux, films, matériel de sport, de puériculture, tout y est, et ce, dans plusieurs régions de France. consoRecup multiplie les solutions en proposant également un service de troc pour échanger ses objets contre de nouveaux.

Si vous recherchez un bouquin pour un proche, bingo : moultes solutions ont été imaginées pour vous aider à vous passer d’Amazon :

  • Il y a des plateformes de librairies indépendants qui font exactement la même chose qu’Amazon. Comme par exemple lalibrairie.com, ou Leslibraires.fr, un véritable réseau de libraires indépendants, qui vous proposeront un très large choix de livres neufs, mais aussi de livres anciens, rares ou d’occasion.
  • Autre option : Chez Mon Libraire, site collectif mis en place par les libraires de l’association Libraires en Rhône-Alpes en Novembre 2014. A partir de la rentrée 2016, il a été ouvert aux libraires auvergnats de LIRAAujourd’hui ce sont plus de 100  librairies qui, dans un esprit solidaire, ont fait le choix d’un service commun. La promotion du réseau des librairies est au cœur des missions de nos associations et le site chez-mon-libraire.fr en est le principal vecteur. Nos associations s’investissent aussi sur d’autres champs : accompagnement professionnel, formation continue, mutualisation d’actions, accueil des porteurs de projets, animations communes…
  • Dans la catégorie “l’arroseur arrosé”, on a aussi Amazon Killer, qui permet de faire la recherche sur Amazon puis de trouver le libraire indépendant qui vend le bouquin près de chez vous
  • On peut toujours se tourner vers Gibert.com pour acheter ou vendre des libres neufs ou d’occasion
  • De nombreux sites dont www.donnons.org proposent des livres d’occasion, gratuits !
  • Vous pouvez tester Scribd, un site de partage de documents en ligne actif depuis mars 2007. Scribd offre un lecteur gratuit de documents de 160 ko qui se charge dans les navigateurs, et les documents iPaper sont obtenus après conversion en PDF et peuvent être partagés. Ce lecteur supporte les zooms, la recherche de texte, différents modes de visualisation, l’utilisation de l’imprimante. Toutefois, le téléchargement des ouvrages reste réservé aux utilisateurs inscrits et ayant souscrit à un passe limité dans le temps.
  • Sinon, aussi, il y a l’imagination : appeler le libraire qui se trouve à côté de chez votre tata à qui vous voulez faire un cadeau, lui commander 6 livres de poche (d’occasion, même, si tata n’est pas contre le fait de toucher un livre sur lequel se sont inscrites d’autres empreintes de doigts), et offrir à tata pour noël un bon pour un bouquin tous les deux mois courant sur tout 2019.
  • Le cadeau qui dure aussi, c’est pas mal. Profitez de noël pour offrir un abonnement à un magazine indépendant. Il y en a pléthore, et ils se battent comme des braves pour essayer de vous donner de l’information intelligente, positive, différente, prospective… On ne saurait les citer tous, mais il y en a pour tous les goûts : WeDemain répertorie les avancées du monde, Usbek et Rica explorent le futur,  L’Eléphant cultive notre culture G, Kaizen fait vibrer le collectif, Les Autres Possiblescartographient les initiatives locales méritantes, Bouts du Monde fait parler les carnets de voyageurs… Non, définitivement, on ne saurait les citer tous. Mais il y en a forcément un qui pourrait faire plaisir à votre fiston, à votre femme ou à votre beau-père.
  • Ou même, même, tentez le combo imagination + cadeau qui dure : offrez à un proche une carte d’abonnement à la médiathèque de son quartier !

4 commentaires

  1. J’ai beaucoup apprécié cet article ,je vais mettre en pratique certains conseils relatifs au don pour donner et recevoir ou plus simplement échanger si possible. MERCI à Vous!

    J'aime

  2. A reblogué ceci sur L'actualité de Lunesoleilet a ajouté:
    En tout les cas, je ne comprend pas cette folie d’acheter systématiquement chez Amazon où les abus sur l’achat d’occasion est devenu une aubaine pour les fraudeurs et le fait d’enchérir sur un produit d’occasion pour y gagner un maximum d’argent.
    Je trouve que ce moyen de transaction a beaucoup fait de tort au marche du livre d’occasion.
    Aujourdhui, Amazon est devenu l’incontournable chez de nombreux internautes a n’importe quel prix de commander directement par ce service. On préfère choisir la facilité d’un simple clic de ce que propose la vitrine Amazon et sans aucun discernement de sa valeur vendu chez un bouquiniste à défaut de le trouver dans un Emaus ou avec un peu de patience ou de chance dans un vide grenier. C’est vrai que ce dernier, c’est plutôt rare de trouver ce que l’on cherche, mais bien de trouver ce que l’on ne cherche pas.
    Il y a pas de comparaison de feuilleter un livre dans une librairie avant de faire le choix d’acheter ou de changer d’avis a défaut encore de trouver ce que l’on cherche chez un bouquiniste ou encore chez Emaus.
    Je ne comprend pas cette envie d’acheter a n’importe quel prix, parceque c’est le moins cher que j’ai trouvé en sachant que la comparaison sur internet, n’est pas une super référence, car on peut y trouver tout et n’importe quoi, comme dans la caverne d’Ali Baba et les quarante voleurs.
    J’ai été déçu une fois sur amazon et heureusement que le vendeur a été honnête, car le livre que j’avais reçu, il manquait les 33 premières pages du livre, un défaut de l’édition. La grosse arnaque sur Amazon si vous de décoché pas une certaine case, vous êtes directement abonnés a un service que vous n’avez pas demandé et qu’on vous demandera de payer avec votre prochaine commande si vous ne modifiez pas sans attendre l’abonnement. J’ai fais le choix de ne pas commander sur internet, car je ne suis pas dans cet état d’esprit de vouloir a tout prix ce quelque chose qui le lendemain peut être remplacé par autre chose.
    On peut aussi développer la philosophie que ce qui n’est pas encore trouvé, c’est que ce n’était pas le moment de l’acquérir que de nourrir un système de profit qui est déconnecté de la réalité du marché 🗓📅📆

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s