Injonctions à consommer, programmes débilisants, informations biaisées… Coupons la télé !

Ah, la télévision… L’opium du peuple, cet écran qu’on allume machinalement, « pour la présence », ce poste devant lequel on vient et on va, et puis face auquel, le soir venu, on se pose, pour se distraire, pour éviter de réfléchir, pour faire passer le temps, pour ne pas avoir à penser à la façon dont on pourrait occuper sa soirée autrement… Ce n’est pas votre cas ? Et pourtant : au total, les programmes TV rassemblent 44,4 millions de personnes

En 2017, les Français ont regardé la télévision en moyenne 3 heures 42 par jour. Extrapolons un peu : cela donne 26 heures par semaine. 104 heures par mois. 52 jours complets par an… Soit presque deux mois à plein temps, jour et nuit, chaque année. Allez, à peu près autant que ce dont on dispose en congés payés… Et ce n’est pas le pire.

La télé, ce coffret à pubs

Le pire, ce sont les 10 minutes de pub imposées par heure de télévision. Et donc, les 37 minutes d’injonction à consommer méthodiquement, chaque jour. Là aussi, en extrapolant, on se rend mieux compte : 259 minutes par semaine, 207 heures par an… 9 jours par an non stop. Les recettes publicitaires des médias ? 3,3 milliards d’euros. On arrête là avec les chiffres, c’est le matin et le matin se doit rester un tout petit peu poétique, quand même.

Alors évidemment, lorsqu’ils regardent les programmes, une nette majorité des Français profitent des publicités pour faire autre chose : 89 % des personnes interrogées disent s’adonner à une activité qui nécessite de changer d’espace, qu’il s’agisse d’aller dans la cuisine, aux toilettes, etc. Presque autant préfèrent zapper, voire baisser ou couper le son. Une mauvaise nouvelle pour les annonceurs ? Pas forcément. Selon Médiamétrie, seuls 15 % des Français zappent VRAIMENT pendant la pub. « Les gens sont plus attentifs qu’ils ne le prétendent. 80 % des téléspectateurs restent devant un écran pub une fois qu’il a démarré, assure Philippe Nouchi, expert chez Publicis Media dans Le Parisien. Deux tiers des campagnes ont un impact immédiat sur les ventes, et comme les spots sont diffusés plusieurs fois, ça a un effet très fort ! ». 

Car il se trouve que la publicité trouvera son chemin dans votre cerveau, insidieusement : « les Français les plus nombreux à utiliser d’autres écrans sont aussi ceux qui restent les plus attentifs à la publicité », confirme le patron de Sync, toujours dans le Parisien. Lors d’un spot qui dure environ vingt secondes, l’attention peut passer facilement d’un écran à l’autre. » Une aubaine pour les marques : lorsqu’ils surfent sur Internet en regardant la télévision, un internaute sur trois recherche des informations sur la pub qui vient d’être diffusée.

Et entre les publicités… Encore de la pub

Qui a remarqué un petit « P » noir dans un rond blanc apparaîtra en bas à droite de son écran ? C’est le signe que les fictions de France TV se sont mises au « placement de produit ». L’idée est fabuleuse : il s’agit de faire apparaître très visiblement une marque à l’antenne (smartphone, ordinateur, voiture, etc.) alors qu’elles sont normalement cachées. L’objectif ? Faire de la pub hors du temps classique. Comme l’explique le site de la régie publicitaire de France TV, le but est de « montrer le produit au sein d’une fiction et d’influer sur le comportement d’achat des téléspectateurs ».
Evidemment, les séries concernées sont celles à forte audience : « Fais pas çi, fais pas ça » avec 5,4 millions de téléspectateurs en moyenne, « Plus belle la vie » avec 4,8 millions ou encore « Parents mode d’emploi » avec 3,8 millions. La régie pub de France TV avance des gains de notoriété alléchants pour les annonceurs : « +15% de notoriété », « +21% d’intention de se renseigner », « +28% d’intention de recommander à ses proches » la marque présentée. Dernier chiffre avancé :  « 85% du public reconnaît que le placement de produit facilite la mémorisation de la marque. » Une manière de dire que le consommateur aimera d’autant plus un produit qu’il l’aura vu dans sa série préférée.

Des émissions à la con et des journaux télévisés biaisés

Vous regardez la télé pour vous distraire ? Les émissions n’ont jamais été aussi bêtes : entre la télé-réalité et Cyril Hanouna, nos hauts-le-coeur balancent. Sous couvert de divertissement, on nous sert des programmes sans fond, sans objectif, uniquement destinés à vous scotcher dans votre canapé pour pouvoir vous lobotomiser l’espace d’une heure ou deux. Quel est l’intérêt de Secret Story ? Réponse, aucun.
Vous regardez la télé pour vous informer ? Les journaux télévisés nous servent des reportages biaisés, anglés de façon à nous conditionner, à nous faire craindre l’autre, à nous replier sur nous-mêmes. Qu’apprenez-nous réellement à la télé ? Réponse, rien.

Et si on arrêtait la télé ?

Vous en avez marre de ces journaux télévisés anxiogènes, de ces programmes débilisants, de ces injonctions constantes à consommer ? Coupez donc la télé. Attention, l’idée n’est pas de se passer d’un bon film le soir ! Aujourd’hui, la plupart des gens disposent chez eux d’un ordinateur, qui permet de visionner à peu près n’importe quel reportage, film, émission ou dessin animé, notamment en Replay. Dès lors, arrêter la télévision, c’est simplement se passer de la publicité qui y passe en boucle, à grands renforts de voix off débitant à toute vitesse leurs scripts sans intérêt. Vous craignez d’être addict ? De vous ennuyer ? Ceux qui ont essayé, on vous rassure, n’ont pas eu de problème. Au contraire : on ne se rend pas compte à quel point il est facile de se passer de télévision ! Une fois le poste éteint, on peut enfin passer à autre chose : lire un bon bouquin, un magazine, appeler ses amis, sa famille, discuter avec son conjoint, ses enfants, sortir, se balader, aller voir un spectacle, inviter les voisins à venir dîner… Et même, pourquoi pas, fabriquer un joli calendrier de l’avent maison pour l’un de vos proches ? bref, vivre, enfin ! Le bonus ? Sans télévision, pas de redevance télé : une économie que vous pourriez utiliser pour vous offrir quelques bandes dessinées pour l’hiver… Alors, chiche ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s