Primark ouvre un magasin de 4500 m2 à Bordeaux ? Faisons-lui comprendre que la fast fashion, on n’en veut plus !

Primark, l’enseigne irlandaise de vêtements bon marché, véritable temple low cost de la mode et de la déco, ouvrira ses portes au mois de mars 2019 dans la galerie commerciale d’Auchan Lac à Bordeaux.

Au programme : 4500 m2 de vêtements et accessoires fabriqués par des ouvriers et ouvrières sous-payés, travaillant dans des conditions scandaleuses (des conditions dénoncées notamment par ici)

Dans la mesure où nous, boycotteurs citoyens, avons pris l’excellente résolution (pour notre portefeuille et pour la planète) de ne rien acheter de neuf cette année, ce serait une idée un peu saugrenue d’aller courir les magasins. Mais avec des sirènes de consommation qui nous harcèlent à la radio, à la télé, sur les panneaux publicitaires dans la rue, dans les transports, et jusque dans nos boîtes mail et nos boîtes aux lettres, nous ne jetterons pas la première pierre à ceux qui auraient l’impulsion de céder à la tentation, tentés de faire des économies en ces temps difficiles.

Alors rappelons-nous bien que pour proposer des tee-shirts à 7 euros et des manteaux à 30 euros, les marques doivent réduire les prix en faisant baisser les coûts de production, ce qui n’est une bonne idée ni pour les petites mains qui fabriquent sans juste rémunération, ni pour la planète dont les ressources s’essoufflent, ni même pour les consommateurs (WeDemain creuse le sujet ici).

A l’heure où l’urgence climatique est à son paroxysme, nous vous proposons donc de prendre le temps de la réflexion : lorsque le prix d’un vêtement prend en compte le coût social et écologique de sa fabrication, il est logiquement bien plus cher. Sablage des jeanstannage au chrome… Les procédés de fabrication sont néfastes pour les employé-e-s. La question de l’entretien et de la fin de vie des vêtements se pose aussi. A chaque passage en machine, les vêtements synthétiques libèrent des microparticules de plastique. Qui polluent les écosystèmes et représentent un danger pour les animaux marins. Bref, quand vous achetez de la fast fashion, c’est au détriment de ceux qui les confectionnent, et de la planète qui fournit les ressources nécessaires à leur fabrication.

Et si nous le rappelions à Primark en ne mettant pas les pieds dans leur super nouveau magasin ?

Pour faire de bonnes affaires en respectant les employé.es et la planète, des solutions existent !

Il existe de nombreuses solutions. La première est de réfléchir à l’utilité de l’achat, bien entendu. Vous avez absolument besoin d’un manteau pour votre petit dernier ? Made in France, achats d’occasion, matières écologiques… En matière de mode responsable, les alternatives se multiplient ces dernières années ! Si les marques éthiques coûtent trop cher pour votre budget, misez sur les friperies solidaires, les boutiques vintage, les plateformes de mode d’occasion, ou encore les trocs de fringues, de plus en plus populaires… Cela vous permettra de tenir votre Défi Rien de Neuf au-delà du mois de janvier !

Pour en savoir plus sur l’univers impitoyable de la fast fashion, c’est par ici !