Le Boycott Citoyen lance son crowdfunding : soutenez le media du printemps climatique !

« Les médias de masse n’accordent leur bienveillance qu’aux mouvements qui consentent à ne jamais franchir un certain nombre de lignes rouges tracées par eux : ne jamais faire grève, (ou alors sans déranger personne), ne pas interrompre des examens, ne pas bloquer les transports, les ports, les raffineries, ne pas troubler l’ordre public, les représentations théâtrales, le Tour de France… »

Depuis le mois de septembre, le Boycott Citoyen participe à changer la donne : plus de 120 articles publiés, plus de 100 produits boycottés450 000 visites uniques sur le site, des journées sans achats regroupant plus de 50 000 boycotteurs et boycotteuses, mais aussi un nombre incalculable de consom’acteurs qui ont déjà changé activement leurs pratiques, en changeant par exemple de fournisseur d’énergie ou de banque…

Le Boycott Citoyen est un média indépendant et un mouvement citoyen spontané et apartisan qui prend de l’essor ! Pour accompagner son développement, le Boycott Citoyen  est en train de se constituer en association.

La rédaction des articles, l’organisation des événements et l’animation de la communauté repose sur le travail bénévole et gratuit de ses membres, qui y consacrent leurs pauses déjeuner, leurs soirées (et leurs nuits), en plus de leur emploi du temps officiel.

Vous voulez faire votre part de colibri et soutenir le Boycott Citoyen ? Devenez un Tipeur et faites un don de quelques euros : votre participation nous permettra de continuer d’informer et de sensibiliser les citoyens, mais aussi de proposer de nouvelles actions de boycott.

Pour devenir un boycotteur ou une boycotteuse citoyen.ne impliqué.e, rendez-vous sur la cagnotte Tipee !

Pour rappel, le Boycott Citoyen, c’est :

– La publication quotidienne d’articles ciblant des boycotts de groupesde produits ou de pratiques, toujours associés à des articles présentant des alternatives responsables.

–  La mise en place de « Journées zéro conso »

–  La présentation de portraits de boycotteurs et de boycotteuses.

–  La production d’affichettes et de stickers de boycott.

–  L’organisation d’Ateliers Pancartes lors des rassemblements pour le Climat.

–  Le relais d’initiatives vertueuses.

– La publication d’articles prospectifs afin de nourrir une réflexion plus globale, par exemple sur le déni sociétal.

Ce que le Boycott Citoyen dénonce :

Un soutien regrettable aux énergies fossiles : nous condamnons les entreprises européennes qui soutiennent ou participent à des projets à impact climatique, environnemental et social négatif, de même que les lobbies prônant le développement ou l’utilisation des énergies fossiles. Nous souhaitons que les entreprises aient l’obligation légale de mettre en place un plan de transition énergétique réaliste et ambitieux avec obligation de publication de résultats.

Une fiscalité injuste : nous considérons que les entreprises doivent payer leur juste part d’impôts, et que la spéculation financière à outrance doit être interdite. Nous militons pour que soient sanctionnées fortement, et proportionnellement à leurs bénéfices réels, les entreprises pratiquant l’évasion fiscale.

Une obsolescence programmée intolérable : nous condamnons les abus de position dominante de certains fabricants, et les pratiques qui complexifient la réparation par les usagers et les réparateurs indépendants. Nous souhaitons participer à imposer aux fabricants une durée minimale, adaptée aux objets, de disponibilité des pièces détachées à des prix raisonnables.

La fabrication et l’utilisation de plastique à usage unique : les entreprises productrices de plastique à usage unique sont directement responsables de l’accumulation dramatique de déchets plastiques sur nos terres et dans nos océans. Nous militons pour la mise en place de circuits de consigne réutilisable, et nous soutenons les initiatives de réductions de déchets