Pour un emploi créé chez Amazon, le commerce de proximité perd 2,2 emplois

Big fish with a dollar badge wants to eat small fish

Certains commerçants de proximité pensent qu’ils doivent leur salut à Amazon… C’est faux.

Une note d’analyse de Mounir Mahjoubi, ex-secrétaire d’État au Numérique et député LREM de Paris, publiée aujourd’hui, vient même affirmer le contraire : 7 900 emplois ont été détruits en France en 2018 par Amazon. Cette année-là, l’entreprise de Jeff Bezos a réalisé un volume d’affaires en France de 6,6 milliards d’euros selon Kantar Worldpanel, cité dans cette étude.

C’est « en déduisant les embauches d’Amazon et des vendeurs tiers (12 337 emplois créés) aux suppressions d’emplois dans le commerce physique à cause des activités du site d’achat (20 239 emplois perdus) », que Mounir Mahjoubi aboutit à ce chiffre de 7 900 emplois perdus en France. Une formule résume cette constatation, « pour un emploi créé chez Amazon », le commerce de proximité a perdu 2,2 emplois. Une étude américaine réalisée en novembre 2016 par l’Institute for Local Self-Reliance avait abouti au ratio de « deux emplois supprimés aux États-Unis pour un emploi créé par Amazon ».

Le pire qu’on peut faire à Noël, c’est offrir des cadeaux made in China chez une entreprise américaine qui ne paie pas ses impôts en France.

Mounir Mahjoubi à France Info

Source : France Info