Pub en ligne : boycott mode d’emploi

À l’occasion de la journée européenne de protection des données ce lundi 28 janvier 2019, La Quadrature du net et Résistance à l’Agression Publicitaire (RAP) lancent une opération Bloque la pub sur Internet et passe le bloqueur à tes voisin·es. Une opération qui rappelle les effets négatifs de la publicité en ligne et donne les outils pour s’en prémunir… Approuvé et mis en place par Boycott Citoyen !

Internet est devenu un espace prioritaire pour les investissements des publicitaires. En France, pour la première fois en 2016, le marché de la publicité numérique devient le « premier média investi sur l’ensemble de l’année », avec une part de marché de 29,6%, devant la télévision. En 2017, c’est aussi le cas au niveau mondial. Ce jeune « marché » est principalement capté par 2 géants de la publicité numérique, Google et Facebook. Ces deux géants concentrent à eux seuls autour de 50% du marché et bénéficient de la quasi-totalité des nouveaux investissements sur ce marché.

Pourquoi bloquer la publicité en ligne ?

La publicité pollue nos écrans et nos pensées. Pour être affichée, elle ralentit l’affichage des autres contenus et consomme inutilement de l’énergie. Elle surveille toutes nos actions en ligne pour déceler nos faiblesses et nous pousser à surconsommer.

  • La publicité cherche à exploiter nos sentiments et nos instincts pour influencer nos comportements économiques. Par nature, son objectif est de modifier nos pensées et fonctionnements en agissant sur notre esprit.
  • Pour cela, elle pollue notre navigation en attirant notre attention et en nous imposant des messages non-pertinents.
  • Elle modifie la façon dont l’information et la culture sont produites : en plus de la dépendance aux annonceurs, pour attirer le plus de clics, de nombreux journalistes et auteures ont dû adapter leurs créations, pour le pire.
  • Elle modifie aussi notre vision du monde et notre façon de consommer, nous enfermant dans des stéréotypes, créant de faux-besoins et poussant à une surconsommation destructrice tant pour la société que pour l’environnement.
  • Enfin, sur Internet, la publicité est généralement « ciblée », surveillant nos moindres faits et gestes pour sonder notre esprit et nos faiblesses puis nous influencer au bon moment, avec le bon message, encore plus fortement, au mépris de notre vie privée.

À nous d’agir ! Comment participer ?

– Action individuelle/personnelle :

Principal défi pour la journée du 28 janvier, « Défi passe le bloqueur à tes voisin·es ».  Vous bloquez déjà la publicité en ligne sur votre ordinateur ? Sur votre « smartphone » ? Prenez le temps d’équiper tous vos périphériques d’un bloqueur si ce n’est pas le cas et une fois cela fait :  partager l’info et aider vos voisin·es à se débarrasser aussi de la pub en ligne !

– Action atomisée (peut s’ajouter à la première) :

Prendre en photo votre ordinateur ou ordiphone avec une affiche dessus critiquant la pub en ligne et renvoyant vers le site web bloquelapub.net et l’envoyer à contact@bloquelapub.net et la diffuser dans les réseaux sociaux avec l’ajout du mot clé/ tag #bloquelapubnet.

– Action collective (possible aussi individuellement) :

Télécharger les affiches de la mobilisation par ici (différentes variantes selon les goûts et contraintes d’impression, une présentation d’usage par ici) et les reproduire pour recouvrir sans dégradation (scotch facilement retirable) les affichages publicitaires dans les rues et les transports en commun. N’hésitez pas à être créati·ves et à créer vos propres affiches !