Igor, boycotteur citoyen : « je cautionnais, par mes achats, des comportements qui ne collaient pas du tout avec mes valeurs »

Quel a été votre déclic de consom’acteur ?
J’ai découvert le Boycott Citoyen sur Facebook… Et ça a changé bien des choses pour moi. J’ai 38 ans, je vis dans le Val d’Oise, et je suis chauffeur PL. Avant le lancement du boycott, je buvais du coca, je mangeais des Danone… En fait, je pensais que manger des produits de marque était bon pour moi ! Victime du marketing, comme tant d’autres… Et puis j’ai réalisé, en lisant les articles de Boycott Citoyen, que je faisais complètement fausse route. J’ai compris qu’en consommant du Nutella je participais à la déforestation de forêts essentiel à notre survie. J’ai compris qu’en buvant du Coca Cola, je privais d’eau courante des populations qui en ont besoin. J’ai compris que surconsommer, c’est prendre à la terre plus que ce qu’elle peut nous donner. Moi qui passe ma vie à me battre contre l’injustice, je cautionnais, par mes achats, des comportements qui ne collaient pas du tout avec mes valeurs ! Alors j’ai décidé de réagir.
Nous avons le pouvoir entre nos petites mains : si on arrête de consommer certaines marques, on arrête, indirectement, de financer des lobbies qui nous empoisonnent avec des produits irrespectueux pour la nature et notre santé.

Quels changements avez-vous mis en place dans votre quotidien ?
Aujourd’hui, déjà, je ne bois plus de Coca… Je sais que pour certains c’était un défi facile, mais pour moi ça a été très dur, c’était comme une drogue pour moi ! Aussi, suite à l’article sur BNP Paribas, j’ai changé pour une banque plus responsable, et je fais aussi attention à ma consommation d’eau, d’électricité…  J’ai changé aussi ma façon de manger en privilégiant des produits bio, avec les moyens du bord évidemment, et français de préférence. J’ai recherché et trouvé des producteurs locaux près de chez moi, Dans les semaines à venir, je vais me renseigner pour trouver près de chez moi un commerce éco-responsable où les produits sont venus en vrac, sans emballage, parce que je ne veux plus de tout ce plastique qui entoure les aliments… Globalement, j’apprends à devenir plus respectueux de la nature et de ma santé. C’est quelque chose de très nouveau pour moi mais cela m’inspire et me fait du bien !

Quel est le message que vous voudriez faire passer pour convaincre d’autres citoyens ?
Je suis d’origine serbe et là-bas, les boissons sont vendues dans des bouteilles en verre consignées, du coup on rend la bouteille et on paye juste le produit… J’aimerais que ce soit pareil en France, mais malheureusement ce n’est pas le cas. Jusque-là, je buvais de l’eau en bouteille, mais maintenant que je sais que 2,19 milliards de bouteilles d’Evian consommées chaque année, et qu’une bonne partie d’entre elles ne sont pas recyclées, j’ai décidé de simplement filtrer l’eau de mon robinet… Puisque nous avons la chance d’avoir de l’eau potable chez nous, n’achetons plus de bouteilles d’eau en plastique ! J’ai envie de dire aux consommateurs qui ne sont pas encore sensibilisés que j’étais comme eux il y a deux mois, et qu’aujourd’hui je comprends que mes choix de consommation ont un impact… Je me sens beaucoup plus en harmonie avec moi-même et avec la nature, alors n’ayez pas peur d’essayer !

3 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s