Oui, de simples citoyens peuvent faire plonger des multinationales

Depuis le 12 octobre, nous boycottons Monsanto. Ou, plus exactement, nous boycottons les marques qui utilisent des produits Monsanto dans la fabrication de leurs produits (une liste non exhaustive se trouve par ici). Et voilà pourquoi :

L’appel à boycotter Monsanto a fait réagir : « nous ne pouvons pas arrêter Bayer-Monsanto, ils sont partout », « c’est un objectif utopique ». Et pourtant : après Paul François, qui avait lancé le mouvement, en août dernier Dewayne Johnson faisait plier Monsanto : malgré son cancer en phase terminale, cet Américain de 46 ans avait attaqué en justice Monsanto. Et il a eu raison. Le géant de l’agrochimie a été condamné à lui verser 289 millions de dollars vendredi 10 août pour ne pas avoir informé de la dangerosité de son herbicide à base de glyphosate. Monsanto a-t-il résisté ? Bien évidemment. Il a demandé un nouveau procès, sûr de son bon droit à tuer à petit feu les agriculteurs, la biodiversité et les sols (un jour, quand même, il serait bon de faire suivre une psychothérapie au patron de Bayer-Monsanto).
Mais aujourd’hui, Ô miracle, Reuters nous annonce que la justice américaine a rejeté l’appel de Monsanto. Le matin nous offre de ces réveils… Mieux encore : l’agence de presse nous informe que le titre Bayer a plongé de 8,40% à 70,11 euros vers 09h30 GMT, portant son recul depuis le début de l’année à plus de 31%.

31% en moins, ce n’est pas rien. Un bon tiers, en fait. Un recul phénoménal causé par… le courage de Dewayne Johnson. D’un homme qui a décidé de s’insurger contre le géant, qui a assumé ce combat de David contre Goliath. Et qui nous apporte la preuve que oui, un seul citoyen peut faire trébucher une multinationale.

Alors comme lui, révoltons-nous. Comme ces Ariégeois, simples agriculteurs qui ont décidé de porter plainte contre le glyphosate quand ils ont réalisé qu’ils en avaient dans leur urine, insurgeons-nous. Comme ces Néerlandais qui ont porté plainte contre leur pays avec l’ONG Urgenda pour inaction climatique (et qui ont gagné), battons-nous. Nous sommes fatigués de trier consciencieusement nos suremballages en plastique et les 89 milliards de litres d’eau en bouteille engloutis chaque année nous font mal à la tête rien que d’y penser ? Boycottons Nestlé, Danone, Coca-Cola, et McDonald’s. Et boycottons le plastique à usage unique, définitivement, irrémédiablement. Ne nous laissons pas dicter nos lois par des multinationales sans scrupule. Combattons-les : soutenons le Collectif « Citoyens en Bande Organisée », qui vient de déposer plainte auprès du Parquet national financier pour les faits de blanchiment de fraude fiscale aggravée et escroquerie aggravé dans l’affaire #CumExFiles relevée par Le Monde.

Ne lâchons rien.
De toute façon, avons-nous réellement le choix ? Ce matin, The Guardian relayait l’appel de centaines de citoyens britanniques à la désobéissance civile, prêts à aller en prison au nom de la lutte pour notre survie, face à l’inertie de nos dirigeants. Même l’ONU appelle la société civile à réclamer « des comptes » aux dirigeants de la planète…. Et pour cause : 60% des animaux sauvages ont disparu en 44 ans, alors peut-être bien qu’il est encore temps, mais il est surtout plus que temps.

 

 

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s