Boycott : mode d’emploi

Les multinationales entravent toute action climatique ambitieuse ? Le lobby du patronat minimise les efforts climatiques ? Les multinationales agro-alimentaires continuent à déforester à tout va ? L’ONU nous prévient que nous n’avons plus que deux ans pour réagir avant une menace existentielle ? Toutes ces infos nous alertent, nous dégoûtent, nous révoltent et nous attristent ? Et nous resterions sans rien faire ? Certainement pas…

En tant qu’humains, en tant que citoyens, en tant que consommateurs, nous avons le pouvoir d’agir… Et nous allons le prendre dès lundi avec notre opération de boycott !

Mode d’emploi :

– Lundi 1er octobre : on n’achète RIEN. On ne va pas à la station essence, on ne commande rien sur Amazon, on ne fait pas de mouvement sur son compte en banque, on ne va pas au supermarché, on ne va pas au restaurant… On prive nos dirigeants, les lobbies et les groupes industriels de leurs consommateurs. Certains répliqueront qu’il serait injuste de priver les petits commerçants, les boutiques éthiques et les agriculteurs bio de leurs clients ? Vous achèterez chez eux tous les autres jours de votre vie. C’est promis. Par exemple, dès le lendemain.  D’autres ajouteront qu’ils ne vont pas au supermarché depuis belle lurette ? Apparemment, ce n’est pas le cas de tous, autrement les supermarchés auraient fait faillite depuis belle lurette, aussi… C’est donc le moment de sensibiliser tous ceux qui ne se rendent pas compte, tous ceux qui n’y croient plus, tous ceux qui ne savent pas comment faire autrement…
Voici une affiche à télécharger, pour diffuser cet appel bien au-delà de la vie 2.0 : imprimons-la (sur du papier déjà imprimé au recto tant qu’à faire), et allons la poser un peu partout dans nos villes, nos villages, devant nos mairies, devant nos supermarchés. Et lundi, retournons devant nos supermarchés pour rappeler à ceux qui voudraient faire leurs courses que nous avons le pouvoir, en tant que consommateurs, de refuser d’acheter des produits qui transforment peu à peu notre planète en bombe à retardement.affiche 1 octobre

– Le 2 octobre : sur ce blog et sur la page Facebook de l’événement, une entreprise/marque sera ciblée par notre boycott, en partenariat avec la plateforme i-boycott qui sait tout ce qu’il y a à savoir sur les pratiques douteuses des entreprises. Bien entendu, des alternatives seront systématiquement proposées : les producteurs éthiques et les initiatives responsables existent, à nous de les faire connaître du plus grand nombre !

– Le 3 octobre : en plus du boycott de la veille, on y ajoute le boycott d’une autre entreprise/marque aux pratiques irrespectueuses de la vie sur terre

… Et on poursuit ainsi pendant tout le mois d’octobre. Au 31 octobre, nous boycotterons ainsi 30 entreprises (c’est le matin, mais on sait déjà compter, si c’est pas beau…)

Et en novembre ? On recommence ! Le 1er et le 2 novembre, on ne consomme RIEN, et on ajoute chaque jour un nouveau boycott à ceux des jours précédents.

Le petit bonus que nous allons offrir à nos dirigeants, en tant que consommateurs ? Un boycott massif du plastique. On laisse les suremballages dans les magasins en mode plastic attacks systématiques (on a le droit, oui oui), on apporte son tupperware quand on va chercher son déjeuner au restaurant ou à la cantine entre midi et deux, on boycotte les gobelets en plastique, les pailles en plastique, les couverts en plastique, et tous ces objets qui, c’est bien certain, finiront un jour ou l’autre en micro-particules dans l’océan et dans le ventre des poissons qui y vivent.

A vos marques ? Prêts ? Boycottez !
Rejoignez le mouvement sur Facebook ! De nombreux citoyens avertis y prodiguent leurs conseils et leurs astuces… Ensemble, nous sommes tellement plus forts !!!