En 6 semaines, les citoyens peuvent reprendre le contrôle de leur avenir… Chiche ?

« Mangez ceci, c’est meilleur pour vous. Achetez cela, vous vous sentirez mieux. Allez voir ça, ça vous plaira. Il vous manque ce truc pour être vraiment génial. Il vous faut ce machin pour être aimé de vos collègues. Procurez-vous ce bidule, vous serez plus belle. Prenez un crédit, vous serez plus riche. Offrez-vous ça, vous serez heureux. Partez en vacances là-bas : c’est tendance. Consommez comme ça : nous savons ce qui est bon pour vous… Ecoutez-nous. Ecoutez-nous à la télé, dans la rue, dans le métro, à la radio, dans votre boîte aux lettres, dans vos journaux, sur internet, dans votre boîte mail. Ecoutez-nous, et consommez. »

Vous en avez marre ?
Nous aussi, eux aussi, elles aussi, moi aussi.

Le gouvernement vient de transférer 577 millions d’euros de recettes de la taxe écologique sur les carburants pour les réaffecter au budget général en 2018, le Conseil constitutionnel vient d’annuler l’autorisation de vente de semences paysannes  en censurant 23 articles de la loi EGALIM, Monsanto invente de « faux agriculteurs » pour défendre le glyphosate, 60% des pesticides dans nos assiettes sont des perturbateurs endocriniens suspectés… Et pendant ce temps-là, 60% des animaux sauvages ont disparu, et le pergélisol fond, inexorablement.

Vous en avez marre ?
Nous aussi, eux aussi, elles aussi, moi aussi.

En ces périodes agitées, le mouvement des Gilets Jaunes a l’avantage de montrer très visiblement un ras-le-bol sociétal, qui, au-delà les clivages, est largement ressenti par le reste de la population : un ras-le-bol politique, face à l’inertie de nos dirigeants qui oeuvrent très, très loin des préoccupations de leurs électeurs, un ras-le-bol citoyen face à l’urgence climatique, un ras-le-bol économique et social face aux difficultés qu’éprouvent trop de Français pour simplement survivre, un ras-le-bol humain, face aux migrants qui meurent en Méditerranée, face aux enfants esclaves, face aux guerres préfabriquées, face aux ouvriers chinois qui assurent des cadences infernales, face aux déchets qui deviennent continent, face aux banques qui s’enrichissent, face aux géants qui ne paient pas leurs impôts… Un ras-le-bol général, massif, et franc.

Pour exprimer ce ras-le-bol sans pénaliser le peuple, celui qui va travailler de bonne heure pour pouvoir nourrir ses enfants et payer ses crédits, pour exprimer ce ras-le-bol en visant juste, en ne mettant la pression que sur les pouvoirs publics et les multinationales qui multiplient les injonctions à consommer sans se soucier des travailleurs qu’elles emploient et des ressources qu’elles pillent, il y a le boycott. Le boycott citoyen.

Ne l’oublions surtout pas : ce système qui nous dégoûte et que l’on croit subir tire sa force de notre capacité à consommer. « Nous sommes les rouages indispensables de cette machine à broyer les humains, les animaux, les plantes, la Nature et finalement la Planète entière », rappelle Artsurvie.

Alors agissons. En silence, calmement, mais de façon déterminée, et implacable.
Tous ensemble, réduisons notre consommation, et limitons-la, autant que possible, à ce que nous considérons comme juste. Méthodiquement :

1/ Boycottons Mcdonald’s, Coca-Cola, Nestlé, et toutes les multinationales irresponsables en nous renseignant bien sur l’identité de leurs marques tentaculaires, et privons-les de leurs bénéfices faits au détriment du vivant.
2/ Boycottons Amazon, le Black Friday, les achats intempestifs de noël, les soldes monstres de janvier, les cadeaux de la Saint-Valentin, les oeufs en chocolat d’origine douteuse à Pâques, et tous les prétextes à la surconsommation qui nous font oublier ce qu’est vraiment l’art de la fête. Ne gardons que le plaisir de nous réunir, et la joie de nous offrir des cadeaux immatériels, qui n’ont pas de prix.
3/ Limitons nos voyages d’affaires parce qu’ils peuvent être, la plupart du temps, remplacés par des réunions skype, et qu’ils nous empêchent de profiter vraiment de nos proches.
4/ Retirons nos éventuelles économies pour priver les banques de leur spéculation outrancière.
5/ Et changeons de banque parce que BNP Paribas et la Société Générale pratiquent l’exil fiscal.
6/ Optons pour un fournisseur d’énergie responsable parce qu’Engie et EDF sont les mauvais élèves de la transition énergétique. Et mettons deux pulls plutôt qu’un.
7/ Refusons le plastique à usage unique qu’on nous sert le matin, le midi et le soir comme s’il n’allait pas finir dans l’estomac des poissons, et faisons de nos tupperwares et de nos couverts en inox des outils militants.
8/ Désertons les supermarchés qui vendent sans scrupule des produits ultra-transformés et mauvais pour notre santé, et privilégions les circuits courts pour aider nos agriculteurs à vivre décemment et sans pesticides, ni dans ce qu’ils produisent, ni dans leur urine.
9/ Réduisons notre vitesse sur les routes et garons-nous bien comme il faut pour priver les pouvoirs publics des recettes des amendes.
10/ Coupons la télé pour priver les marques de leurs injonctions à consommer les chaînes de leurs programmes abrutissants.
11/ Consommons moins de viande pour limiter les conséquences dramatiques de l’élevage (déforestation, appauvrissement des sols, utilisation absurde de l’eau…)

On nous sert une démocratie de pacotille ? Chérissons la liberté qu’il nous reste, et utilisons notre pouvoir de consommateurs pour contester, sans relâche, un système qui nous mène droit dans le mur.

Mettons-nous y tous ensemble : les citoyens angoissés face aux enjeux climatiques, les citoyens révoltés par des choix politiques en inadéquation totale avec l’urgence écologique, les citoyens en colère face à leur perte de pouvoir d’achat, les retraités qui survivent comme ils peuvent, les associations qui militent depuis des années sans se faire entendre, les travailleurs qui croulent sous les crédits sans pour autant voir leur vie s’améliorer, les jeunes cadres qui croulent sous le boulot sans pour autant gagner de quoi partir en vacances, les étudiants qui n’ont plus d’avenir, les profs qui essaient tant bien que mal d’éduquer la génération à venir, les infirmier.e.s qui tentent tant bien que mal de soigner nos vieux, les employés qui travaillent pour des entreprises irrespectueuses, les handicapés qui se voient dans l’incapacité de se déplacer normalement…

Mettons-nous y tous ensemble, calmes et déterminés. Inutile de sortir dans les rues, de nous mobiliser, de trouver des slogans, de hurler notre colère. Notre mission est très, très simple : dépenser au compte goutte, au cas par cas, seulement quand et comme nous le voulons, pour des produits dont nous avons besoin, et qui sont respectueux de la terre et des hommes. Soyons clairs : nous ne mourrons pas de ne pas avoir un vrai sapin dans notre salon à noël (en revanche, nous pourrons très sûrement d’avoir coupé tous les arbres de l’Amazonie pour faire de l’agriculture intensive)
Si nous nous y mettons tous, vraiment tous, à cette période de l’année, il ne faudra pas 6 semaines pour que les pouvoirs publics et les lobbies, soudain, nous écoutent. Il nous suffira d’être les consommateurs les plus silencieux, les plus inexistants possible. Imaginons un peu : pas de sapin de noël, pas d’achat neuf de cadeaux (mais cadeaux quand même : troc, seconde main… de très nombreux sites existent ! Et Emmaüs aussi, et tant d’autres solutions…), des achats raisonnés pour les repars de fête… Et c’est toute une économie de la surconsommation qui se meurt !
Et puis pour le reste, surtout, surtout, ne changeons rien d’autre. N’oublions pas pour autant de garder intacte notre joie de vivre, n’oublions pas de profiter de chacune des 86400 secondes que la vie nous offre chaque jour, ici, là où nous sommes, et pas là-bas où on a faim, où on fuit un conflit, où on vit sous la menace. N’oublions pas de sourire au matin, de parler à nos voisins, de chérir nos enfants, de saluer le soleil, de rire avec nos frères et soeurs, de cuisiner avec amour, de se promener en admirant le ciel, d’écouter le chant des oiseaux, de faire la sieste sous un arbre, de nous souvenir des bons moments, d’en préparer d’autres pour demain, et après-demain, de nous extasier devant la beauté d’une plante qui pousse, de faire des surprises à nos proches, de donner des coups de pouce à des inconnus, de faire un coucou aux étoiles avant d’aller nous coucher. Tout cela est gratuit, et essentiel.

Chiche ?

 

 

41 commentaires

    1. Génial…vous etes dans le vrai »il en faut peu pouretre heureux : se contenter du nécessaire,faire des choix reflechis et utile…des super idees.bravo a ce mouvement ..continuez !

      Aimé par 1 personne

  1. Je suis curieux de lire des exemples de gens faisant ces efforts, mais gagnant comme moi moins de 1000 euros par mois. De mon côté je suis diabétique, donc une transition vers le circuit court a été facile, et facilitée par la proximité de commerces spécialisés. Je ne consomme pas de télévision depuis 15 ans, comme une majorité de personnes autour de moi, mais même si j’en parle beaucoup à beaucoup d’individus, toutes catégories confondues, pratiquement personne n’envisage de déconsommer – on en parle oui, mais concrètement tous continuent à faire leurs courses en supermarché, à consommer plus pendant les soldes, et à partir en vacances à l’autre bout du monde. Je précise que je suis urbain, j’aime mes loisirs et ne milite pas, même si je tente sans grand espoir de corriger un peu le déséquilibre homme/ femme dans la société.
    Vraiment je suis curieux concernant des témoignages de gens réellement dans la norme (autour de 1000 euros net par mois).

    J'aime

  2. Bravo pour ce texte qui donne à réfléchir ! Très belle plume. Cela fait deux ans que j’ai arrêté de consommer de l’huile de palme, sous toutes ses formes. Le plus dur, c’est le premier mois. Après, c’est facile ! Et pour convaincre les gens, je n’ai rien trouvé de mieux que de ne pas les convaincre justement. Je ne veux obliger personne à adopter le même comportement que moi, et pourtant. Le simple fait d’agir et de montrer que c’est possible et que je suis aussi (voire plus) souriante et heureuse comme cela en a déjà convaincu plus d’un. En expliquant calmement pourquoi j’agis comme ça quand on me le demande, en mettant les gens devant la réalité des ravages de l’huile de palme pour expliquer une telle décision, je convainc petit à petit mon cercle proche. Quand je suis invitée à manger, les gens font attention à ce qu’ils achètent. Lorsqu’ils veulent faire un effort, je les conseille sur les alternatives qui s’offrent à eux. Et ça marche !

    Comme disait Gandhi, « sois le changement que tu veux voir dans le monde ».

    Sérima

    Aimé par 1 personne

  3. Retraitée, 1400 euros par mois, déjà dans cette démarche de déconsommation, depuis des années… Cette année, la cuve à fuel est restée vide, pas les moyens de la remplir ! Il me reste à changer de fournisseur d’électricité (EDF) et de banque (banque populaire)… et isoler ma vieille maison courants d’air…
    Après des annees de vie en Afrique (sans voiture, sans eau ni électricité sous 40° avec moustiques), sentiment d’être prisonnière dans cette France où TOUT est imposé impôsé !

    Aimé par 1 personne

  4. Bonjour, je vous rejoins sur beaucoup de points. Cela fait trente ans que j’ai une conscience citoyenne et que j agis à mon niveau sans manifester. J explique à certaines personnes ma conception du monde. Je partage votre article qui correspond à ce que j’ai déjà écrit partiellement et que je continuerai d écrire.

    Aimé par 1 personne

  5. Effectivement nous devons apprendre à consommer différemment, mais comment faire lorsque chaque jour, chaque heure nous y sommes incités ?
    Pour faire simple et concis, si nous voulons vraiment changer notre système en ayant l’approbation de chacun, la première graine à planter est d’interdire toutes publicités ayant un impact sur notre environnement ou sur notre santé .
    En finir avec cette intoxication destructrice « du consommer toujours plus ». Ceci mis en place, l’ensemble des multinationales sera obligé de changer de paradigme.

    Aimé par 1 personne

  6. là faut s’organiser, acheter le minimum, pour les fêtes de Noël et bien le Père cadeau passera plus tard cette année (et en plus ils solderont tout) et on fera un gueuleton dès qu’on aura eu gain de cause !

    J'aime

    1. Marie-Hélène, si vous ne faites que reporter vos achats, vous ne faites que reporter le problème ! 😉 Beaucoup d’autres solutions existent pour faire des cadeaux sans donner notre argent (notre pouvoir) aux multinationales : acheter d’occasion, fabriquer soi-même, offrir du temps de qualité à passer ensemble…

      J'aime

  7. J’ai arrêté :
    – la cigarette, il y 5 ans
    – le sucre, le plus possible en réduisant de plus de 60 %
    – le carburant en me déplaçant le moins possible et en travaillant depuis chez moi
    – l’électricité en faisant la chasse au gaspillage et en revenant à un chauffage principalement au bois que j’ai dans mon jardin
    J’ai changé mes habitudes de consommation :
    – en utilisant une partie de mon jardin à un potager biologique qui nourrit 8 mois par an ma famille (nous sommes végétariennes)
    – en recyclant les objets que les autres ne veulent plus (livres, dvd, cassettes audio, revue, vêtements que je revends afin d’arrondir mes fins de mois
    – en achetant que le nécessaire et en achetant principalement d’occasion pour les gros achats
    – en remboursant une grande partie de mes crédits
    – en faisant durer au maximum mon électro ménager par un entretien personnel de mes machines (à laver le linge, cafetière électrique, chauffe-eau, tronçonneuse)
    – en recousant les vêtements de ma famille et en retricotant les pulls en fin de vie afin d’en faire des plaids, des chaussons etc.
    – en réduisant au maximum mon impact carbone
    – en utilisant des produits ménagers respectueux de l’environnement et en confectionnant le plus possible mes produits ménagers moi-même (vinaigre, bicarbonate de soude)
    Je gagne moins de 1150 € par mois et j’arrive malgré tout à me créer une petite cagnotte pour les jours difficiles
    Je ne pousse personne à faire comme moi, mais je pense qu’il est urgent de penser à la planète et obliger les entreprises à devenir plus responsable de ses actions commerciales

    Aimé par 2 personnes

    1. Bonjour Marianne, je suis dans la même démarche que toi, sauf que je n’ai que 500€/mois pour vivre.
      Malgré cela, j’ai appris à faire le tri dans les priorités, le nécessaire, et l’évidence de nos choix à faire pour éviter d’aller droit dans le mur. Je fais ma part de colibri (réf Pierre RAHBI et Cyril DION):
      Je suis passé de « Direct Energie » et « Total Spring »(des voleurs) à « eKWateur » en énergie hydraulique et Biomasse, j’ai jeté tous mes ustensiles qui engendrent des perturbateurs endocriniens (micro-ondes ultra dangereux, ustensiles en plastiques, Tuperware ou emballages plastiques dans lesquels il ne faut jamais mettre de produits chauds). Changer de médecin par un généraliste naturopathe, guérisseur et j’en passe.
      Avec 500€/mois (je vis seul) je ne mange que du Bio (ou naturel), alors qu’on arrête de me dire que c’est cher, il ne faut pas forcément faire ses courses dans les super ou hyper marchés, les marchés regorgent de très bon producteurs (pas de coût de transport) et ils s’en créent de + en +.
      Dès que je sors de chez moi je débranche tous mes appareils sauf le réfrigérateur, résultat 25€/mois d’électricité pour 50m2 (lave-linge, un ordi, une box, une plaque de cuisson induction, chaudière électrique au gaz). J’optimise tous mes déplacements en voiture, et ne la prends que si nécessaire.
      Je suis « végé » à 98% en m’autorisant 1 ou 2 fois par mois quelques gâteries alimentaires et/ou non végé déconseillées pour la santé (fromages – viennoiseries – charcuterie). Il est très facile pour moi de TUER un SYSTÈME = NE PLUS CAUTIONNER LES GRANDS GROUPES (NESTLÉ – DANONE – SANOFI – BAYER – et les ministères qui nous mentent, NE PLUS ACHETER CE QUI EST À L’ENCONTRE DE MES VALEURS « SPIRITUELLES » (et je précise que cela n’a rien à voir avec les religions, que je n’approuve pas d’ailleurs). REVOYEZ VOS FONDAMENTAUX, RECHERCHEZ QUI VOUS ÊTES ET NE SOYEZ PLUS CE QUE LE BERGER (l’ÉTAT) VEUX QUE VOUS SOYEZ.
      NOUS POUVONS FAIRE CESSER CETTE MASCARADE MONDIALE UNIQUEMENT DE MANIÈRE INDIVIDUELLE, les réunions, les manifestations ne servent qu’à alimenter les médias pour propager leurs mensonges et desservir le message que nous voulons faire passer.
      SOYONS UN
      SOYONS JOIE
      Christian

      J'aime

    2. Vous pouvre être fière (je pratique globalement la même chose que vous), mais dire qu’il y a cinquante ans la majorité de nos aïeux faisaient pareil, non par choix mais par obligation ! comme quoi le pouvoir d’achat a bien évolué et n’incite pas à la protection de la planète….

      J'aime

  8. Et j’ajouterais une chose cruciale : ne laissons pas des partis politiques manipulateurs, démagogues et dangereux kidnapper à leur compte ces désirs humanistes et citoyens qui dépassent largement les clivages politiques ! Car les extrêmes (Insoumis et FN en premier lieu) et leurs manigances électoralistes exploitent éhontément ces aspirations naturelles et bien au-dessus de toute couleur politique.

    J'aime

  9. Vous dites que « le Conseil constitutionnel vient d’annuler l’autorisation de vente de semences paysannes en censurant 23 articles de la loi EGALIM. C’est exact mais vous ne cherchez pas à savoir pourquoi… Or il s’agit de la FORME utilisée par le projet de loi (« cavaliers législatifs »), effectivement condamnable. Mais sur le FOND rien n’interdit de rédiger un nouveau projet de loi, cette fois correct ! Ce serait utile d’ailleurs de savoir pourquoi une telle maladresse lors du projet initial…

    J'aime

  10. Toute à fait d’accord avec vous. Je fait le plus possible mes courses chez les commerçants de proximité. Or hier par soucis de manque de temps, j’ai due faire quelque courses chez E. Leclerc. Je voulais acheter la pâte à pizza bio. Avant de mettre le produit dans mon caddie j’ai vérifié ce que sont les ingrédients et devine… il y avait du huile de palme dans la pâte à pizza BIO!!!
    Bon courage et tiens bon. Cela fait longtemps que je dépense autrement…

    J'aime

  11. A reblogué ceci sur Geraldine Chapelle Coaching Bloget a ajouté:
    Very interesting thoughts this morning: yes! We must say NO to the overconsumption.
    It’s about time we stop buying all these crappy things that are being pushed down our throats! That coke you’re drinking, that meat you’re eating, it’s killing you slowly but surely.

    That new I-phone? Why do you think the kids of the producers are not allowed to have one? Because it infecting our brain, causing tumors. Almost everything the giant lobbies and industries want to force upon us is toxic. So the only way to stop them and to make them rethink our current society is to stop buying all this crap. Silent boycot works!

    Look at all how it’s already changing! A lot of supermarkets are now refusing to distribute certain products and invest and foods with no added sugar, no meat, no gluten, etc. Yes, they are still pushing us to consume too much, but this is their habitual way of coping with boycot, they adapt the products to regain their market share. Silent boycotting works.
    Re-integrating free values, such as spending quality time together, smiling, hugging, respecting each other, animals, nature, that’s what we need to do. Not saying that we should all start hugging, but we can spend our time differently. Instead of ravaging all the stores end of the year to celebrate Christmas with tons of gifts and too much food, we can celebrate Christmas for what it used to be: a time to be together, help the poor, be loving and kind and sing songs together, being thankful for the winter season and the spring that follows.

    Think about this today, when you’re nearly pushing the « BUY-button » on that Black Friday sales website! Do you really need what you’re about to buy? Will it make you truly happy?

    J'aime

  12. Bonjour, nous ne sommes apparemment pas sur la même ligne mais je partage le même avis sur la surconsommation. Je viens vers vous pour vous signaler les incohérences de certains points de votre argumentation:
    -la vitesse sur la route: c’est mécanique, on a tous fait l’expérience sur des vélos, plus on passe sur de grand rapport moins on fait d’effort, moins on consomme d’énergie. c’est du bon sens (faite l’expérience) le compte tour ou si sur certains vieux modéle non équipé écouté votre moteur: le régime (donc la conso) est plus élevé à 50 km/h en 3éme qu’à 90 km/h en 5éme (certains modéle trés puissant sont équipé d’un 6éme rapport encore plus économique).
    -la transition écologique grâce au renouvelable: les fibres de carbone (et les produits chimique utilisé pour leur fabrication/réparation), les batteries, les terres rare, etc… sont DES SALOPERIES d’une extrême dangerosité. Ce n’est pas bon écologiquement et économiquement, ex: en roulant comme un débile on fait au moins 500 km avec un plein d’une voiture thermique (essence ou diésel) et la longévité en roulant comme un débile 250 000 km minimum. En comparaison un modéle électrique haut de gammes c’est 250 km max par recharge et à 90 000 km max changement des batteries. Le prix d’une voiture élec est quasiment 1/3 supérieur à celui d’un véhicule diésel.
    Merci pour votre contribution, bien cordialement.

    J'aime

    1. Désolé, en ce qui concerne la vitesse sur route: rouler trop souvent dans les rapports bas encrasse moteur qui empire la surconsommation à long therme et nuise à la longévité du moteur et du FAP si équipé. C’est pas 1 mais 4 balles dans le pied.

      J'aime

  13. Chiche …

    1) Cela fait un moment que j’évite ces multinationales mais des fois on se retrouve avec un de leur produit sans le savoir
    2) Idem je suis anti amazon, je diminue au maximum mes cadeaux en favorisant locaux / équitable
    3) Pas concerné par travail pro et je prend le train pour traverser la France autant que possible
    4) Compte ouvert à la Nef et sur ecotree mais aucune banque éthique ne propose de compte courant.
    5) Avec un prêt et pour un compte courant difficile de se passer d’une banque classique
    6) Déjà à enercoop l’un des seuls fournisseur d’énergie vraiment verte, mais au vu du nombre faible de client beaucoup de personne se font avoir par les entreprises proposant de l’énergie soit disant verte moins chère que EDF (déjà ça devrait paraître suspect)
    7) Surement l’aspect où j’ai encore des progrès à faire, les alternatives sont encore peu nombreuse et ça demande de l’organisation et un combat quotidien pour demander à chaque commercant d’utiliser notre .
    8) Je me fournis déjà en circuit court au maximum et bio à défaut pour l’alimentation
    9) Passons nous de voiture c’est encore mieux, ça serait possible pour la plupart de la population si une vraie politique de transport en commun existait
    10) La tv offre encore quelque reportages intéressants et c’est un moyen de diffusion de l’ensemble des points précédents, mais les jeunes la regardent de moins en moins pour les réseaux

    J’ajouterai
    11) Moins manger de viande, certaines études calculent un coût environnemental autant voir plus important que les trajets en voiture du quotidien (mais la pollution est délocalisée dans le pays qui produit l’alimentation et les animaux)
    12) Avoir de de la bienveillance envers les autres Terriens (quelque soit leur couleur de peau et lieu d’habitation)

    Malgrès tout ça je reste pessimiste sur l’avenir, car il faudrait que toutes ces actions soient adoptés par la grande majorité de la population de la Terre et pas juste en France qui ne représente que trés peu de Terriens.

    https://lareleveetlapeste.fr/lobbies-et-hommes-politiques-complices-de-la-destruction-de-notre-planete/
    Dés 1980 démocrates, républicains et Exxon s’inquiétaient du réchauffement climatique, résultat aucune action.

    Ca fait 40 ans que les pays développés mettent en valeur une société de croissance et consommation sans limite (dette financière + écologique), maintenant que l’Asie et Afrique rejoignent cette société du rêve « croissance infinie » il faudrait leur dire « bon finalement nous les pays développés on c’est trompé de modèle, ne faîtes pas comme nous et limiter votre consommation de tout vu que les ressources diminuent », mais en continuant nous même sur ce modèle …

    Rappel chaque américain consomme 7-8 planètes, un français c’est 3, c’est possible techniquement parce qu’il y a des pays non développés.

    Je n’ai pas encore vu un seul politique annoncer ça … donc je pense qu’il faudrait une crise financière mondiale qui écroulerait toute l’économie pour que les gens prennent conscience de leur vrai besoin ….
    la chute sera très brutale et il y aura des mois / années difficiles mais peut être que après une autre société se mettra en place …

    J'aime

    1. Assez d’accord. Et je crois qu’en effet, il faudra une petite apocalypse pour que la « majorité » ultra consommatrice arrête… Ça fera mal.
      Mais bon en attendant, on fait ce qu’on peut et on donne l’exemple.

      J'aime

  14. Chapeau et merci pour ton article Carole, il m’a émue jusqu’aux larmes car tu exprimes si bien ce que j’essaye de dire autour de moi depuis belle lurette …mais beaucoup restent sourds… pas grave le message commence à convaincre et convaincra de plus en plus, Rome ne s’est pas faite en un jour ! J’ai partagé sur mon fil d’actualité et j’espère qu’il sera lu. Merci encore !!

    J'aime

  15. Je fais de mon mieux pour être en accord avec vos idées dans ma réalité nous pouvons faire tant de choses par nous même. Le boycott est la première chose à mettre en place et ensuite parler et montrer a ceux qui ne sont pas convaincus que des solutions sont faciles à mettre en œuvre que le partage de biens et la solidarité sont source de joie et de bonheur

    J'aime

  16. IL y a déjà bien longtemps que je pratique cette philosophie et que je suis devenue
    Consomm-acteur et pas con-sommateur!
    Et puis il faudrait aussi penser à fréquenter les marchés qui se meurent à petit feu..lâcher au maximum les hypermarchés, et se débarrasser sur place de tous les emballages inutiles (chargeons leurs poubelles et pas les nôtres!) Changeons de comportement un nouveau comportement nous changera TOUS…

    J'aime

  17. Merci. Un fabuleux résumé de ce que je pense…
    Je donne l’exemple, et je vois de plus en plus de monde transformer sa façon de consommer autour de moi…
    Pas de voiture ni de chauffage chez nous, quasi tout acheté en vrac…
    Les cadeaux sont tous fait main ou occasion…
    Et autour de nous ça change…
    Ça va très lentement…
    Il y aura peut être une petite apocalypse pour réveiller la majorité, hélas…
    Mais bon je suis responsable de mon petit morceau d’univers, comme disait une amie…
    Encore merci. Article partagé.

    J'aime

  18. Bonjour!
    Merci pour cet article. J’ai lu les commentaires et je dois dire que ça me redonne espoir car cela montre que de plus en plus de gens sont de plus en plus conscients de ce phénomène (dénoncé par beaucoup depuis des années)… Des alternatives existent et chacun fait ce qu’il peut. Ça peut paraître lent mais comme disait une des internautes « Rome ne s’est pas faite en un jour! »
    De mon côté, je privilégie les circuits courts pour certaines courses, je orends les transports en commun tant que faire se peut, je n’ai plus de cartes de crédit, j’adopte d’autres modes de conservation (boîte en verre notamment), un vêtement acheté= un vêtement donné et j’essaie de ne plus cumuler, j’utilise des sacs en tissus pour faire mes courses, je participe à des projets citoyens notamment sur la migration en tant qu’artiste (chanteuse, comédienne et présentatrice)… Ce n’est pas énorme mais lentement et sûrement!

    J'aime

  19. Je pense qu’il serait opportun d’arriver à instaurer une sorte de compteur accessible à tous et indiquant le nombre de personnes engagées ou s’engageant dans cette démarche de boycott et de déconsommation, afin que les gens sensibilisés réalisent leur force (leur nombre). Cela inciterait certainement plein d’indécis à franchir le pas si le nombre devient important, pour que cela pèse encore plus et pour que ça soit déterminant au bout du compte. Pour faire monter ce compteur les gens pourraient s’inscrire en ligne, un peu comme ils le feraient pour une pétition en ligne. A moins que ça soit une pétition qui soit formulée de telle sorte que tout le monde comprenne qu’elle joue en fait le rôle de compteur. Merci. Très bonne journée. Vincent Domenech alias Vincent l’inventeur.

    J'aime

  20. Bonsoir …
    Je pense la même chose….J’ai même prévenu ma famille que je ne ferai ferai aucun cadeau de Noël. … ( c’est devenu une fête la plus commerciale ….Et l’on mange à gogo et n’importe quoi ……personnel je suit végétarienne. ….Et même dans cela je fait attention …Car il y en a parfois marquer BIO … alors que ce ne l’est pas …..De tout façon le vrai BIO N’EXISTE PAS …..A CAUSE DE L’EAU. …ET OUI ….ELLE TOMBE SUR LES CULTURES BIO ALORS QU’ELLE EST POLLUÉE …..ET J’IRAI PLUS LOIN ….JE PENSE QUE L’ON A DU MAL À GUÉRIR LE CANCER ….A CAUSE DE L’EAU QUI EST DANS TOUT ALIMENT …ECT…..

    BRAVO POUR VOTRE ÉCRIT
    ET MERCI DE TOUT COEUR ….
    👧💨💜🌳🐧🐱🐒🐝🐳👏👏🙏💜👋

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s