Sit-in, brassards verts : la grève pour le climat dans les cours de récré

Vous êtes parents d’un enfant en école primaire, en sixième, en cinquième ? Professeur des Écoles ou de collège ? Vos enfants ont peut-être déjà entendu parler de la grève mondiale de la jeunesse pour le climat. Si ce n’est pas encore le cas, ils vont sûrement en entendre parler dans les semaines qui viennent. Certains ont vu des images, des vidéos de Greta Thunberg. D’autres ont des frères et sœurs, des cousins collégiens, lycéens, qui ont décidé de se mobiliser avec Youth for Climate. Et n’allons surtout pas croire que nos chers bambins ont leurs oreilles dans leur poche, ou qu’ils n’ont pas d’avis sur la question. Même s’ils ne sont pas en âge d’aller manifester. Et même si on ne le leur demande pas, leur avis…

Parfois, je me demande ce que font les adultes… ou plutôt pourquoi ils ne font rien ».

Julia a 9 ans. Élève en classe de CM1, elle est encore trop jeune pour prendre seule l’initiative d’aller manifester pour le climat le 15 mars. Mais elle est assez grande pour comprendre les enjeux, à son niveau : « on en parle souvent, avec mes parents, explique-t-elle. On fait attention à ce qu’on mange, on mange pas des framboises en hiver par exemple ! Et puis on va le moins possible au supermarché, et on prend pas les trucs emballés dans du plastique parce qu’il y en a trop, du plastique. Après il y en a dans la mer, ça étrangle les poissons et les tortues, et je sais qu’il y a déjà un continent énorme de déchets, on peut pas continuer comme ça ! Il faut arrêter, sinon il n’y aura plus d’animaux quand je serai grande ! Parfois, je me demande ce que font les adultes… ou pourquoi ils font rien ».

« C’est pas parce que j’ai que 10 ans que je ne vois pas ce qu’il se passe »

Léon est en CM2, et lui aussi se pose beaucoup de questions sur son avenir. Il le dit tout net : « c’est pas parce que j’ai que 10 ans que je vois pas ce qu’il se passe. Qu’est-ce que vous croyez ? J’entends les adultes parler, et quand ma mère met la télé j’écoute, moi. J’ai vu la vidéo de la suédoise, aussi… Je me demande comment on va faire pour arrêter que le climat se réchauffe. Est-ce qu’on aura la même vie que maintenant, quand on sera grand ? Est-ce qu’il y aura encore de la nature, des oiseaux ? J’ai entendu Sacha (ndlr : son grand frère de 14 ans) discuter avec ses copains de la grève du 15 mars… Moi j’ai pas le droit d’y aller, mes parents veulent pas, mais j’en ai marre qu’on fasse comme si c’était pas mon problème, alors qu’en fait, c’est vraiment mon problème! »

« Les parents veulent pas qu’on rate l’école, mais on a le droit de s’asseoir dans la cour ! »

Des Léon et des Julia, il y en a des tas. Trop jeunes pour aller manifester, mais bien assez grands pour se douter que c’est leur avenir qui est en train de se jouer. Et pleins d’idées pour faire entendre, eux aussi, leur inquiétude.
Julia, elle, s’est fabriqué un brassard vert avec un tee-shirt devenu trop petit, et a décidé de le porter le 15 mars. Elle a eu cette idée en entendant sa grande sœur parler d’Ysée, une jeune collégienne qui porte un brassard de ce type depuis plusieurs semaines, et qui est devenue ambassadrice de Little Citizens for Climate : « si on me demande ce que c’est, tant mieux : je pourrai très bien l’expliquer. C’est pour dire aux adolescents et à tout le monde que moi aussi, je veux que les adultes arrêtent la pollution et les déchets », annonce-t-elle. Quant à Léon, il a commencé à parler à ses camarades de classe. Ce qu’il veut faire ? Organiser un sit-in dans la cour de son école : « les parents veulent pas qu’on rate l’école, mais on a le droit de s’asseoir dans la cour ! Si plein de classes le faisaient partout dans la France et dans le monde au même moment, peut-être que les adultes réagiraient ? J’aimerais bien en tout cas… »

A bon entendeur…